Quand reprendre le sport ?

Un accident, un accouchement ou une quelconque maladie vous a fait suspendre vos séances sportives et vous aimeriez vous y remettre ? C’est bel et bien possible. Cependant, la reprise dépend de votre situation et de plusieurs paramètres. Découvrez ici le moment idéal pour reprendre le sport.

La reprise du sport après l’accouchement

C’est vrai que votre petit ange demande beaucoup d’attention, mais vous avez aussi besoin de reprendre la forme. Mais il faut être prudente, car la reprise du sport chez une femme après l’accouchement dépend de l’organisme de celle-ci.

Lire également : Utilisez les escaliers, le mobilier et les équipements que vous avez déjà pour vous entraîner

Mais ce qui est certain, après les saignements, si l’envie de reprendre vos exercices vous passe par l’esprit, vous pouvez y aller. Il suffit juste d’avoir envie et de se sentir prête. Cependant, l’assurance maladie préconise de recommencer le sport après la rééducation périnéale et avec l’accord de votre médecin.

Après l’accouchement, la reprise d’une activité physique doit s’effectuer de manière progressive et modérée. Vos exercices ne doivent pas être très épuisants physiquement. C’est pourquoi le premier sport recommandé est la marche. Cette dernière permet de réhabituer le corps au sport de manière progressive et sans traumatisme. Vous pouvez même y aller avec votre nouveau-né, landau en main. La marche permet non seulement de dérouiller les articulations, mais également de tonifier le muscle. La natation fera également l’affaire, car elle ne présente aucun risque de claquage, fracture, élongation ou entorse.

A lire aussi : Comment apprendre à courir 5 km ?

Cependant, les sports à proscrire sont la corde à sauter, le jogging, les sports de combat et les activités qui nécessitent de sauter ou de courir.

La reprise du sport après une lésion musculaire

Cette situation touche beaucoup plus les sportifs professionnels qui veulent très vite se remettre au top après une blessure. Ici, la situation est plus délicate, car il faut éloigner tout risque de récidive. C’est la raison pour laquelle plusieurs examens devront être réalisés au préalable. Il s’agit par exemple de l’imagerie (radio, IRM) et de l’observation clinique. Bien que ces analyses ne soient pas sûres à 100%, elles permettent tout de même d’adopter la sécurité maximale.

C’est sans doute à cause de cette incertitude qu’une remise en fonction progressive est plus appropriée. En effet, il existe des délais de cicatrisation qui permettent de s’assurer que le processus de réparation suit son cours. Ainsi, vous pourrez alterner repos et activité sportive pour garantir une mécanisation optimale de la zone cicatricielle.

Pour finir, reprendre le sport est une bonne idée. Mais si vous sortez de maladie ou d’une situation délicate comme une grossesse, vous devez prendre votre temps. La forme et le rythme reviendront progressivement. Plus important, ne reprenez jamais sans l’aval de votre médecin traitant. Ceci s’applique également lorsque vous avez souffert du Covid-19, d’une maladie cardiaque, etc.

ARTICLES LIÉS