Comment choisir son assurance vélo ?

Aujourd’hui, plusieurs législations nationales exigent que tout moyen de déplacement terrestre ait une assurance. Contrairement à ce que beaucoup pouvaient y croire, ce n’est pas seulement les motos ni véhicules qu’on doit assurer. On doit aussi assurer son vélo. Mais comment choisir son assurance vélo ?

Tenir compte des polices du contrat d’assurance

Avant de choisir une assurance pour son vélo, il faut tenir compte de certains éléments. Le premier élément qui semble le plus important est relatif aux dispositions d’un contrat d’assurance. En effet, il s’agit des polices d’assurance. Il y a certaines compagnies d’assurance qui acceptent assurer le vélo en cas de vol, et ce, même à domicile. Par contre, d’autres refusent d’assurer le vélo en cas d’un sinistre réalisé à la maison de l’assuré.

A lire en complément : Les bienfaits du sport pour améliorer votre santé mentale

De même, il est : recommandé de bien étudier les conditions d’indemnisation prévues dans les polices. En principe, l’assuré obtient indemnité si le vélo subit un dommage dans des lieux déterminés. Par exemple, la compagnie lui verse une indemnité lorsque le vol du vélo, a lieu dans un lieu sécurisé. Dans le cas contraire, il n’obtient pas indemnité, sauf s’il souscrit à une assurance spécifique.

Choisir en fonction de la prime d’assurance

L’autre élément qu’il faut prendre en compte est la prime d’assurance. Pour un vélo, la prime d’assurance peut vaciller entre trente euros pour certains. Elle peut même aller jusqu’à soixante euros d’autre d’autres. Les compagnies ne fixent pas la prime d’assurance au hasard. Pour le faire, elles tiennent compte de certains éléments tels que le montant de l’achat du vélo. Elles prennent également en compte le lieu de résidence de l’assuré.

A découvrir également : Casque vélo pour femme : comment allier style et sécurité sur route ?

L’élévation de la prime se justifie donc par la longueur de la distance que parcourt l’assuré. Il faut également tenir compte de sa capacité financière, de son budget. Mais celui qui souscrit à une assurance moins chère n’a pas droit à une indemnité de taille. Il risque d’être déçu de l’indemnité qu’il recevra en cas de vol de son vélo.

Considérer le montant de l’indemnité

En principe, toutes les compagnies d’assurance proposent de verser la même somme aux assurés. Cela est admissible attendu que c’est pour le même sinistre. Mais, il peut arriver qu’un assureur décide d’élever un peu cette indemnité. Il faut ainsi bien étudier les différentes indemnités proposées afin de choisir la plus grande.

Par ailleurs, il faut savoir qu’aucun assureur n’indemnise plus de deux fois en ligne. Selon l’assureur, vous pouvez bénéficier de mille cinq cents euros. D’autres acceptent de verser jusqu’à quatre mille euros. C’est alors un critère fondamental à ne pas négliger. Vous êtes le premier bénéficiaire de votre choix s’il est bien fait.

Comparer les garanties proposées par les différentes compagnies d’assurance

Lorsqu’il s’agit de souscrire une assurance pour son vélo, il faut bien examiner chaque offre avant de faire un choix.

Les garanties offertes par les compagnies d’assurance sont multiples et diversifiées. Certaines souscrivent à l’Assistance 0 km, qui permet au cycliste assuré de bénéficier d’un dépannage en cas d’accident même à proximité immédiate de chez lui ou sur son lieu de travail. Elle peut aussi inclure la prise en charge du rapatriement accidentel depuis l’étranger.

D’autres options existent comme le vol simple, le vandalisme ainsi que l’Option accessoire. Effectivement, cette dernière prend en compte tous les accessoires du vélo tels que le guidon, la selle, etc. Certaines sociétés protègent leur clientèle contre toutes sortes de catastrophes telles qu’une tempête ou encore une inondation.

Par conséquent, l’autre élément à prendre est bien évidemment le délai de reconstitution du prêt après sinistre. Il ne faut pas omettre enfin le tarif de la multirisque qui joue un rôle important dans notre choix final. Une fois ces différents éléments pris en compte, vous pourrez choisir l’offre qui répond le mieux à vos besoins tout en collant votre budget assurance vélo selon vos désirs.

Évaluer la fiabilité et la réputation de l’assureur

Au-delà des garanties offertes et du montant de l’indemnité, pensez à bien vérifier si votre assureur a bien obtenu toutes les autorisations nécessaires à son exercice professionnel auprès des organismes officiels tels que l’Orias qui centralise tous les courtiers exerçant en France. On peut consulter directement le site web officiel du Ministère chargé des Finances afin d’avoir accès aux informations complémentaires comme le nombre total d’accidents indemnisés chaque année ainsi que leur coût total.

Par conséquent, lorsque vous cherchez à choisir votre assurance vélo, n’hésitez pas à multiplier vos sources et surtout prenez tout votre temps pour comparer ; cela pourrait faire toute la différence au moment où vous en aurez le plus besoin.

ARTICLES LIÉS